L’interview croisée d’Emmanuella et Elise 

L’équipe de Camarage a organisé un entretien avec Emmanuella et Elise en cohabitation à Paris depuis le mois d’octobre 2021. Le but était de partager leur expérience de cohabitation entre générations et d’en savoir plus sur leur quotidien.

Parlez-nous des moments que vous partagez. 

Emmanuella: On échange beaucoup pour voir comment l’autre va. On discute de tout et parfois un peu de politique. Ça nous arrive d’organiser des repas ce qui nous permet d’encore plus partager. 

Elise: Quand ça ne va pas trop émotionnellement, Emmanuella a de bons conseils un peu comme une mamie. Quand elle regarde des émissions, on en discute ensemble. On partage nos idées et on débat beaucoup.

Qu’est ce que votre cohabitant vous apporte au quotidien ? 

Emmanuella: C’est bien qu’il y ait quelqu’un. Si j’ai un accident ou un souci, il y a quelqu’un à la maison et c’est très important. On vient de commencer notre cohabitation mais dans l’avenir, si je suis fatiguée ou malade, elle pourra m’aider pour faire des courses et me rendre service. C’est un échange de service mutuel, elle a la chambre et si dans le quotidien elle a besoin de quelque chose, je suis là.

Elise: Du soutien et de ne pas me sentir seule quand je rentre. J’ai une sorte de cocon ici. J’en avais vraiment besoin et c’est bien de savoir que je peux compter sur elle. On veille l’une sur l’autre.

Qu’est ce qui vous a convaincu de souscrire chez Camarage ?

Emmanuella: j’ai toujours eu l’idée d’accueillir des étudiantes mais il me manquait les contacts. Là, ce n’est pas juste une location, il y a une relation humaine qui se crée.  C’est intéressant car c’est un projet d’échange et de solidarité. Il y a de l’entraide !  J’ai 82 ans. Pour le moment je suis autonome, mais peut être que l’année prochaine j’aurai besoin de plus d’aide. 

Elise: Ce sont les échanges que j’ai eu avec l’équipe. C’est un échange facile qui m’a mise à l’aise. L’équipe est jeune, disponible et nous comprend. Et le loyer vraiment accessible !

Quel conseil donneriez-vous à des personnes qui hésitent à sauter le pas ?

Emmanuella: Moi je le fais surtout pour avoir une présence. Ça n’empêche pas d’être autonome et ça nous permet d’entretenir plus de relations. On peut tomber ou avoir un problème et avoir quelqu’un à la maison, ce n’est pas négligeable. Une fois, je suis tombée et j’ai souffert pour pouvoir appeler ma famille et le médecin. Savoir qu’il y a quelqu’un est à la maison me rassure.

Quel est l’avantage principal de cette cohabitation ?

Elise: La communication, on parle. On cherchait vraiment ça toutes les deux. C’est comme ma grand-mère, il n’y a pas de gêne. Elle se met à ma place et elle a beaucoup d’empathie. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :