Homiz devient Camarage !

Deux ans après sa création, Homiz fait peau neuve et devient Camarage. La start-up de l’ESS adopte ainsi un nom à sonorité plus française, qui rappelle que la camaraderie entre les âges est au cœur du projet. Mais l’objectif reste le même : aider les jeunes à se loger chez des moins jeunes, dans une logique de solidarité entre générations.

Camarage, l’alliance entre les âges

Nouveau nom, nouveau logo, nouvelles fonctionnalités :  Camarage met tout en œuvre pour promouvoir la cohabitation entre générations, dans son sens large, comme une nouvelle façon de vivre ensemble. Aussi méconnu que vertueux, ce système permet aux parents et grands-parents ayant une chambre libre d’héberger un jeune en échange d’un loyer solidaire et de coups de main occasionnels. 

D’un côté, 1,6 millions d’étudiants en mobilité tous les ans en France, et de l’autre, plus de 3 millions de chambres libres chez les plus de 50 ans… De ce point de vue, répondre à la crise du logement n’a jamais semblé aussi simple ! Camarage, contraction de “camarade” et d’ “amarrage”, fait autant écho aux valeurs de bienveillance, de confiance et de solidarité de la jeune pousse française qu’à la manière dont les binômes sont constitués, en toute liberté. Alors que la crise a mis le faisceau sur la précarité étudiante, Camarage s’engage ainsi pour l’émergence de cette nouvelle forme d’habitat solidaire.

500 cohabitations en 2022

Afin de permettre la formation de binômes toujours plus harmonieux, la start-up a développé un algorithme de matching. Prenant en compte des critères comme le rythme de vie, le budget, la localisation du lieu d’étude ou de travail du jeune, cette nouvelle fonctionnalité permet aux jeunes et moins jeunes de trouver le parfait cohabitant. L’assurance tous risques Camarage répond également au besoin des cohabitants d’un service ultra-sécurisant.

« Grâce à un processus humain (entretien individuel avec chaque inscrit, hotline ouverte 7j/7) et digital (algorithme de matching et de pricing, dossier dématérialisé), il est désormais beaucoup plus facile de trouver son binôme dans toute la France ! Notre volonté est ainsi d’atteindre les 500 cohabitations sur l’année 2022, déclare Benjamin Lévy, l’un des cofondateurs du projet. Nous avons pu en démarrer près de 100 en 2021, notamment grâce à des  partenaires mutualistes et institutionnels de premier rang – Klésia, Audiens, CDC Habitat, Ville de Paris… – qui portent avec nous le dispositif », se réjouit Benjamin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :